Kouskit buan, ma bugelig,
Ha me a gano deoc'h
Pa deuio d'ar gêr ho mammig
E roio bronnig deoc'h

Ho mamm a zo danserez
Ho tad a zo mezvier
Ha me, ar vatezh vihan
A zo chomet er gêr

C'hwi zo mignonig din-me
Me zo mignonig deoc'h
C'hwi roio maenig din-me
Me roio pennig deoc'h
Dormez vite, mon petit enfant
Et je vous chanterai
Quand votre mère reviendra à la maison
Elle vous donnera son sein

Votre mère est danseuse
Votre père est buveur (1)
Et moi, la petite servante
Je suis restée à la maison

Vous êtes mon petit ami
Je suis votre petite amie
Vous me donnerez une petite pierre
Je vous casserai votre petite tête (2)




Le sujet

Notes de Luzel
(1) Votre mère est à la danse, votre père est au cabaret
(2) Dans ce dernier couplet, si étrange, il semble voir percer le ressentiment de la petite servante ou bonne d'enfants d'avoir été laissée seule à la maison, avec un enfant au berceau, pendant que tout le monde est à la fête, sans doute au pardon d'une chapelle voisine


Source

Musique dans "Musiques bretonnes", de Maurice Duhamel ; recueilli auprès de Mme Lajat, de Scrignac

Paroles extraites des "Soniou Breiz-Izel", de François-Marie Luzel, publié en 1890