I

- Ma zad, ma manm, mar am c'haret,
N'am c'hasset ket d'ar varadek;

N'am c'hasset ket d'ar varadek,
Gant Rozmelchon 'z on c'hoantaët. -

- C'hui iel' abred warc'hoas 'r beure,
Pa vo Rozmelchon 'n he wele. -

Naïk ar Manchou n'ouie ket
Oa 'n tall ar prennestr o klewet. -

II

Kenta den a deuz rankontret,
E Rozmelchon, 'n korf he roc'hed ;

E Rozmelchon, 'n penn he ale,
Savet abred euz ar beure.

- 'Naïk c'hui 'zo abred savet,
Pelec'h ma 'z et, pe ma 'z oc'h bet ?

Deuit-c'hui ganin-me d'am zi,
'Wit ma tebrfomp hon dijuni. -

- Debret ganin ma dijuni,
En Kvezennek verreninn, (1)

Euz taol ann aotro, ann itron,
Ar re-se am c'hrar 'n ho c'halon. -

- Naïk deut ganin d'am jardinou,
'Wit dibab ar c'haera bleuniou;

'Wit dibab ar c'haera bleuniou,
D'ar baotred iaouank 'vo eno. -

- En Kervezennek 'z euz kanvou,
D'ar mab-henan, a zo maro. -

- M'e marw mab-henan ann aotrou,
N'eo ket c'hui zougo ar c'hanvou. -

- Tec'het, aotro, ma tremeninn,
Pec'het oc'h euz balamour d'inn ;

Avanset-mad ez eo ann de,
Divezad vo p'arruinn-me. -

A-vriad en-hi eo kroget,
Ar pot diwar hi fenn 'zo koet ;

Ar pot diwar hi fenn ' zo koet,
Hag al leaz a zo bet skuillet, -

- M'ouife Kervezennek Leon
'Venn aretet gant Rozmelchon,

Hennes sur deufe d'am c'herc'had,
Pa skuizfe nao marc'h bep-kammad. -

- Na rann mui forz euz da leon,
Ewit na rann-me a-c'hanout ! -

En-hi neuze ez eo kroget,
Gant-han d'ar c'hastel hi c'hasset.....

- Naïk deut ganin d'am c'hambrjou,
Da zibab per hag avalou. -

- Wit dibri per hag avalou,
Me a renko kaout kontellou. -

N'oa ket hi gir peurlavaret,
Ter c'hontel d'ez-hi presantet :

Unan troad-ruz, unan troad- wenn,
Hag unan-all en aour melenn (2).

Euz hi Doue 'deuz goulennet :
- Ma Doue, d'in-me lavaret,

Pe me em laz, pe na rinn ket ? -
'N kreiz hi c'halon deuz-hi siket !

Pa zistro Rozmelchon en dro,
'Oa Annaïk war hi geno :

- Penamet daoni ma ine,
N'oas ket et gwerc'h dirag Doue! -

III

Kervezennek a vonjoure
En ti Rozmelchon p'arrue :

- Demad ha joa bars ann ti-ma,
'Nn aotro Rozmelchon pelec'h 'ma? -

- Ann aotro n'ema ket er ger,
Et eo en un tammik afer. -

- Gaou a lares war da ine !
Rag Rozmelchon ' zo 'n he wele;

Ar Rozmelchon a zo er ger,
Me lako ann tan 'n he gastel;

Me dewo he gastel a-grenn,
Hag hen en-han da c'houlaouenn !.... -

IV

Ha setu dewet ar c'hastel,
Hag ar Rozmelchon euz ar beer ! (4)
I

- Mon père et ma mère, si vous m'aimez,
Ne m'envoyez pas à l'écobue;

Ne m'envoyez pas à l'écobue,
Je suis convoitée par Rozmelchon. -

- Vous irez demain, de bon matin,
Quand Rozmelchon sera dans son lit. -

La petite Anne Le Manchou ne savait pas
Qu'il était auprès de la fenêtre à l'écouter.

II

Le premier homme qu'elle rencontra,
C'est Rozmelchon, en bras de chemise;

C'est Rozmelchon, au bout de son avenue,
Levé de bon matin.

- Petite Anne, vous êtes levée de bien bonne heure
Où allez-vous; où avez-vous été?

Venez avec moi dans ma maison,
Afin que nous déjeunions ensemble. -

- J'ai déjeuné déjà,
Et c'est à Kervezennec que je dînerai,

A la table du seigneur et de la dame,
Ceux-là m'aiment dans leur coeur. -

- Petite Anne, venez avec moi dans mes jardins,
Pour choisir les plus belles fleurs;

Pour choisir les plus belles fleurs,
Pour les jeunes gens qui seront là. -

- A Kervezennec il y a du deuil,
Pour le fils aîné, qui est mort. -

- Si le fils aîné du seigneur est mort,
Ce n'est pas vous qui porterez le deuil. -

- Retirez-vous, seigneur, que je passe,
C'est péché à vous, à cause de moi;

Le jour est bien avancé,
Et il fera tard quand j'arriverai. -

Il l'a prise à bras le corps,
Et le pot est tombé de dessus sa tête;

Le pot est tombé de dessus sa tête,
Et le lait a été répandu.

- Si Kervezennec le lion (3) savait
Que j'ai été arrêtée par Rozmelchon,

Celui-là, certainement, viendrait me chercher,
Et quand il fatiguerait neuf chevaux à chaque pas.

- Je ne fais pas plus de cas de ton lion,
Que je n'en fais de toi-même ! -

Alors il l'a saisie,
Et l'a emmenée au château.....

Petite Anne, venez avec moi dans les chambres,
Pour choisir des poires et des pommes. -

- Pour manger des poires et des pommes,
Il me faudra avoir des couteaux. -

Elle n'avait pas fini de parler,
Qu'il lui présenta trois couteaux;

Un à manche noir, un à manche blanc,
Et un autre en or jaune.

Elle a demandé à son Dieu:
- Mon Dieu, dites-moi

Si je dois me tuer, ou si je ne dois? -
Au milieu de son coeur elle l'a planté!

Quand Rozmelchon se détourna,
La petite Anne était couchée sur la bouche :

- Si je ne craignais de damner mon âme,
Tu ne serais pas allée vierge devant Dieu ! -

III

Kervezennec souhaitait le bonjour,
En arrivant chez Rozmelchon :

- Bonjour et joie dans cette maison,
Où est le seigneur de Rozmelchon ? -

- Le seigneur n'est pas à la maison,
Il est allé à une petite affaire. -

- Tu mens sur ton âme!
Car Rozmelchon est dans son lit.

Rozmelchon est à la maison,
Et je mettrai le feu à son château;

Je brûlerai son château complètement,
Et lui dedans comme une chandelle! ..... -

IV

Et voilà le château incendié,
Et Rozmelchon à la broche!



Le sujet


Voir la traduction

Notes de Luzel



(1) D'autres versions portent Kergwezennec et Kervezelec. Kervezennec et Kergwezennec ne sont que le même nom, et ils sont tous les deux très-communs en Basse-Bretagne.

(2) Il y a sans doute une lacune de deux vers, ici, pour dire qu'elle a pris le couteau à manche noir.

(3) Ce mot de Lion est le seul dans la pièce qui puisse faire songer à Duguesclin, qui est le héros de la pièce correspondante du Barzaz-Breiz, page 212

(4) VARIANTE :
Ann-neb a welje Rozmelchon
Diouz ar beer, 'vel ur hochon !
Il fallait voir Rozmelchon
A la broche, comme un cochon


Source

Paroles extraites des "Gwerziou Breiz-Izel", de François-Marie Luzel, publié en 1868
Chanté par une fileuse, au bourg de Plouegat-Guerrand. - 1863.

Musique dans "Musiques bretonnes", de Maurice Duhamel. Chanté par Marie-Jeanne Le Bail, de Port-Blanc