Pa oan o tremen Koad-an-Noz, tombelo !
Pa oan o tremen Koad-an-Noz
Me 'gleve son an hanternoz
Tombelo tambelle menette
O yae, o gling gling gling
Tombelo tambelobo


Glav hag avel ouzh va filat...
Na ken a dreuze va dilhad...

Teir lev hanter on deus he zi
Ha pa ve peder, mont a rin

Pa 'z erruis e toull an nor
Lazhet gouloù, kousket an holl

Na muiañ tra va c'hoñsole,
Alan va dous, deus he gwele

Alan va dous, deus he gwele
Errue ganin dre doull 'n alc'houez

"Ma dous koant, digorit ho tor
'Mañ ho servijer 'c'houl' digor

- Digorin ket d'ar c'houlz-mañ 'n noz
Digant va zad am befe kroz

It da varchosi va c'hezeg
Davet ma mevel da gousket"


Le sujet

Alors que je passais par le Bos-de-la-Nuit, j'entendis sonner minuit. Il pleuvait, il ventait, et j'étais à trois lieues de sa maison...

Quand j'arraivai, tout était éteint dans la maison. J'ai demandé à ma douce de m'ouvrir la porte ; "je n'ouvrirai pas à cette heure de la nuit, mon père me gronderait. Allez à l'écurie trouver mon valet, il vous dira où dormir"

Source

"Sonioù-Pobl", recueil de chansons choisies par Fañch Danno, publié en mai 68 par les éditions Skol Vreizh