Biskoazh 'm-oa c'hoarzhet kemend-all
'Vel e Poullaouen an deiz all !
} bis
O ta ma Doue, ma Doue, ma Doue
O ta ma Dou, petra Doue ta !
} bis


'Wel't ar binioù gant ar person
E-barzh ar gador o sermon

'Benn ur pennadig, goude-se
'Wel't ar vombard gant ar c'hure

'Wel't an 'ni gozh o ribotat
Serret ganti he daoulagad

Seitek pe driwec'h logodenn
Lammas er ribod war o fenn

Ma lâr ar mevel d'ar vatezh :
- Sach war o lost ma teuint er-maez !


Le sujet

"Jamais je n'ai autant ri" que l'autre jour à Poullaouen

Le recteur jouait du biniou, le curé de la bombarde. La vieille faisait tourner la baratte, les yeux fermés. Dix-sept ou dix-huit souris sont tombées dans la baratte

Le valet dit à la servante : tire-leur la queue pour qu'ils sortent !


Source

Extrait de "Sonioù Pobl", recueil par Fañch Danno, édité par Skol Vreiz en 1968. Cette chanson est elle-même reprise de "Kan ha koroll" (Chant et danse) édité par la revue Ar Falz