1
O na disul de vitin, mitin mat kent dejeunein,
Mitin mat kent déjeunein,
Na mé monet de me jardrin 'n espér eit promenein. (2 huéh)

2
Na mé monet d'em jardrin, en espér eit promenein;
Na mé rencontras un estig ar er bod é kañnein.

3
Me rencontras un estig oé ar er bod é kañnein,
Ha me arrestas un herrad aveit er honprennein.

4
« Laret d'ein, dénig iouank, 'gaust 'perak me honprennet ?
Ha hui e hues ankin, glahar, pé iouanliz kuhet ?

5
- N'em es ket ankin, glahar, o na iouankiz kuhet;
Houilein e hran d'em iouankiz, péhani 'm es kollet!

6
» Kerhet hui, énig bihan, get hou plu, hou tiùaskel,
Kerhet de glah me iouankiz, o ia d'er broieu pel! »

7
Bet é bet en énig-sé, bet é bet ha deit endro,
Deit é geton me iouankiz, ia, hoah ur huéh d'er vro !

8
Bet é bet en énig-sé, barh er vroieu étranjér,
Deit é geton me iouankiz d'en oed a drihuéh vlé!...


Le sujet

Dimanche matin, de bon matin

1. Dimanche matin, de bon matin, avant de déjeuner, - de bon matin, avant de déjeuner, - j'allais au jardin dans l'intention de m'y promener (bis).
2. J'allais au jardin dans l'intention de m'y promener; je rencontrai un rossignol chantant sur un buisson.
3. Je rencontrai un rossignol chantant sur un buisson, et je m'arrêtai un moment pour le considérer.
4. « Dites-moi, jeune homme, pourquoi me considérez-vous? - Auriez-vous du
chagrin, de l'angoisse, ou un amour caché? »
5. «Je n'ai ni chagrin, ni angoisse, ni amour caché; - je pleure seulement ma jeunesse que j'ai perdue!
6. » Allez, petit oiselet, par la force de vos plumes, de vos ailes, - allez me chercher ma jeunesse, aux pays lointains! »
7. Il est allé, cet oiselet, il est allé et il est de retour, - me rapportant ma jeunesse, oui, encore une fois, au pays !
8. Il est allé, cet oiselet, dans les pays étrangers, - me rapportant ma jeunesse, [me rapportant] mes dix-huit ans!...


(Note de l'auteur) Comparez, Trente Mél. rec. en Basse-Bretagne, 12; Kanaouennou Breiz-Vihan 34; Chansons et Danses des Bretons, 153.


Source

Le recueil "Guerzenneu ha soñnenneu Bro-Guened / Chansons populaires du Pays de Vannes" de Loeiz Herrieu et Maurice Duhamel, édité en 1911, réimprimé récemment (1997) par les Editions Eromi, 2 rue Paul Bert à Lorient

Cette chanson a été recueillie auprès de Marie-Louise Le Coroller, du Goh-Kér, Lann-er-Stér