Dimeet me, me mam, bremen pen don arriù én oed (bis)
O na, me mamm, diméet mé na d'ur braùig a zén, O !
Hag e laro "boñjour, boñsoir" d'ur verc'h yaouank é pas, O ! (bis)

Na dé me éred mé, na penaoz dillad em bo mé ?
- Me merh, hwi po un dillad du, unan a goñsekañs, O !
Er gouronenn vo ar hou penn vo unan a soufrañs, O !

- Na dé me éred mé, na penaoz boteù em bo mé ?
- Me merh, hwi po ré verniset 'chouriko ar en doar, O !
Ha ken na laro rah en dud : honed e oui bragal, O !

- Na dé me éred-mé, na penaoz mouched em bo mé ?
- Reit e vo d'oh ur mouched gwenn de dorchein hon tareù, O !
Laret "adieu" d'hou karentaj, mond de gondu ménaj, O !

- Na dé me éred-mé, é pé sort gulé e kouskein ?
- Hwi e gousko n'ur gulé plu, goarniset rah é gwenn, O !
Hag én tu deheù anehon, ino vo hou koulenn, O !

Tri dé arlerh hé fest, hi mond de dal toull dor hé zad :
"Me zad, hwi hues men diméet na d'ur braùig a zén, O !
E vé noz ha dé én davarn haval doh un évrein, O !

- Me merh, pe eoh yaouank hwi, m'em gaveh ket a goutant
O na, me merh, pe oeh yaouank n'em gaveh ket koutant, O !
Ha bremen p'en doh diméet ne ket hou santimant, O !


Le sujet

Mariez-moi, mère, maintenant que j'en ai l'âge ; mariez-moi à un joli garçon

Le jour de mon mariage, qu'aurai-je comme vêtement ? - Un habit noir, et la couronne sur votre tête sera signe de souffrance ; - et comme mouchoir ? - un blanc pour essuyer vos larmes

Trois jours après la fête, la fille revient chez ses parents ; c'est un joli garçon que vous m'avez choisi là ! Il passe jour et nuit à la taverne

Ma fille, quand vous étiez jeune vous n'étiez pas contente ; et maintenant que vous voilà mariée, ce n'est plus de votre goût !

Les paroles sont en dialecte vannetais


Source

"Kanomp uhel", édité par Kendalc'h en 1957

Chanté par Anne-Marie Bardouill, de Lokunel, Lanester