1
"Ma mamm, ma mamm, ah! deut d'an ti
Bravik, bravik ma merc'h oc'h-c'hwi, oh !
Bravik, bravik ma merc'h oc'h-c'hwi

2
- Ma mamm, ma mamm, petra servij din
Be' brav, peogwir na zime'an ket, oh!

3
- Ma merc'h, ma merc'h, 'n em chalit ket,
'Barzh fin ar bloaz c'hwi vo dime'et

4
- Barzh fin ar bloaz me vo marv
Marv hag hi enteret

5
Lakaet vo ma c'horf korn ar vered
Lakaet vo war e c'horre peder rozenn,oh!
Div a vo ruz, div a vo gwenn

6
Ar baotred yaouank 'n ur baseal
A lavaro 'n eil d 'egile : oh!

7
"Amañ zo enteret ur plac'hig koant
A zo marv e-kreiz he c'hoant gwaz

8
A zo marv kreiz he c'hoant gwaz
Meur a hini a varvo c'hoazh

9
Enne 'm eus klevet zo 'r marv kriz
Ha daoust petra zo goude-se"


Le sujet

"Ma mère, ma mère, ah ! venez à la maison - Jolie, jolie, ma fille vous l'êtes ma fille

"Ma mère, ma mère, à quoi me sert-il d'être jolie
Puisque je ne me marierai pas

- Ma fille, ma fille, ne vous inquiétez pas
D'ici la fin de l'année vous serez mariée

- D'ici la fin de l'année je serai morte
Morte et enterrée

On mettra mon corps dans un coin du cimetière
Et dessus quatre roses
Deux seront rouges, deux seront blanches

Les jeunes gens en passant
Se diront les uns aux autres :

"Ici est enterrée une jolie jeune fille
Qui est morte au milieu de son désir de se marier

Qui est morte au milieu de son désir de se marier
Plus d'une mourra encore

J'ai entendu dire que cette mort est terrible
Et qu'y a-t-il après ?

Chantée par Alain Troboas, d'Ergué-Armel


Source

Chants populaires bretons du Pays de Cornouailles, recueil de H. Guillerm, paru en 1905