1ère partie



Vannetais (1) KLT
Disul é vale dre er hoed
Iri dei tou laridéno
Chetu tapet dein ur rah koed
Itou, itou, itra la la
Iri dei tou laridéno


Chetu ur rah koed tapet dein
Lakeit ér chuler de lardein

Lakeit de lardein ged keneù
Ha peg gwener krampouéh uieù

Pe oè lardet, ha lardet mad
Deit er boser de labourad

Mès er rah koed doh her gwéled
Betag en doenn en dès saillet

Saillet en des betag en doenn
Ha doh en trest feutet e benn
Disul o vale dre ar c'hoad
Iri dei tou larideno
Setu tapet ganin 'c'hazh-koad
Itou itou itra la la
Iri dei tou larideno


Pa voe tapet, tapet e oa
Lakaet er solier da lardañ

Lardet e voe gant kraoñ-kelvez
Ha krampouezh vioù bep gwenervezh

Pa voe lardet, ha lardet mat,
Deut ar c'higer da labourat

Met ar c'hazh-koad ouzh e welet
Betek an doenn en deus lammet

Lammet en deus betek an doenn
Hag ouzh an treust faoutet e benn

2ème partie



Vannetais KLT (1)
Ha chetu eañ koéhet marvmig
Lakeit de zariù er belig
Laritouri tei, gé
Laritou la la, hop, hop, hop

Lakeit de zariù er belig

A pen dé saùet er golo
Pégen hweg e blaz er friko

E pad ur miz, mirenn ha koen,
Friko rah koed ged chistr melen

En tad, er vamm, er vugalé
E lip ou beg getou bamdé

Ha de goroll pe um lakant
El rahed koed saillad e rant
Ha setu eñ kouezhet marv-mik
Lakaet da boazhat er billig
Laritouri tei, gé
Laritou la la, hop, hop, hop

Lakaet da boazhat er billig

Ha pa voe savet ar golo
"Pegen c'hwek eo blaz ar friko !"

E-pad ur miz, lein ha merenn,
Friko kazh-koad gant chistr melen

An tad, ar vamm, ar vugale
A lip o beg gantañ bemdez

Ha da goroll p'en em lakaont
'Vel kizhier-koad lammat a reont



Le sujet

Dimanche, en me promenant dans le bois, j'ai attrapé un écureuil. Je l'ai mis dans le grenier et je l'ai engraissé avec des noisettes, et des crêpes tous les vendredis. Quand il fut bien gras, le boucher est venu ; mais en le voyant, l'écureuil a fait un bond jusqu'au toît, et il s'est fendu le crâne contre la poutre

Le voilà raide mort ; on le met à cuire. Quand on soulève le couvercle, une odeur délicieuse se dégage. Le ragoût d'écureuil régale toute la famille pendant un mois ! Et quand père, mère et enfant se mettent à danser, ils sautent comme des écureuils


Source

"Kanomp uhel", édité par Kendalc'h en 1957. Cette chanson n'a pas été reprise dans le recueil du même nom publié par Coop Breizh et toujours disponible

(1) Je donne les deux versions présentées dans le recueil, dans deux dialectes bretons : en vannetais (le breton parlé dans l'ouest du Morbihan) et en "KLT" (Kernev - Leon -Tregor) qui est parlé dans le Finistère et l'ouest des Côtes d'Armor. A quelques mots près le vocabulaire est le même, mais la prononciation est assez différente