An hini a garan, gwechall bihan er gêr
Pa oamp tostig an eil, an eil ouzh egile
Va c'halon ne gare, gare nemet unan
Pa oan bihan er gêr an hini a garan

An hini a garan, 'm eus kollet da viken
'Mañ degouezhet pell ha ne zistroio ken
Ha setu ma kanan, kanan keti ketañ
Ha setu ma kanan d'an hini a garan

An hini a garan, un deiz 'n eus va losket
Aet eo d'ar broioù pell, d'ur vro n'an'vezan ket
Aet eo d'ar broioù pell da c'hounit e vara
Kollet, kollet un deiz, an hini a garan


Le sujet

Celui que j'aime, autrefois, petits à la maison, quand nous étions tout près l'un de l'autre, mon coeur n'en aimait qu'un ; quand j'étais petite à la maison, celui que j'aime

Celui que j'aime, je l'ai perdu à jamais ; il est parti au loin et ne reviendra pas ; et voici que je chante à celui que j'aime

Celui que j'aime, un jour il m'a laissée ; parti vers les pays lointains, des pays que je ne connais pas, pour gagner son pain. Perdu, perdu un jour, celui que j'aime

 


Source

Le recueil "Breiz a gan" de l'abbé Abjean, n°1, paru en avril 1973. Air traditionnel vannetais ; harmonisé par R. Abjean