An Aotrou Gernevez n'eus graet
Ar pezh ne rafe den ebet (bis)

En ur ober ul lestr nevez
Da gas da bresant d'ar Roue

Met pa voe al lestr achuet
N'eo ket d'ar Roue eo kaset

E vab henañ da vestr warni
E vreudeur all da verdeidi

Ar mab henañ a lavare
E bord al lestr pa'n anbarke

« Dir eo ma c'halon pa ne rann
Pe gollan gwelet tour Sant Yann

Pa gollan gwelet ti 'r Polle
Mari vo waleürus em goude

Mar teuan d'ar gêr en buhez
Me he grey Itron a Gernevé

Me he grey Itron a Gernevé
Ganti pemzek mil skoed leve

- Tav te 'ta gant an dra-se d'i
Pe m'ez taolo er mor da veuziñ (1) »

N'oa ket e c'her peurachuet
War e benn er mor eo bet taolet

Er mor don un tregont goured
War garreg Sauve eo 'n on rentet

Tri deiz ha teir noz ec'h eo bet
War garreg Sauve hep tamm ebet

Pa voe an tri deiz achuet
Ul lestr nevez n'eus damwelet

Ul lestr nevez n'eus remerket
Ober anseign de'i en eus groet

Na mestr al lestr a lavare
D'e vartoloded a neuze

« A-hont zo un den fortunet (2)
Mont d'hen kerc'hat a zo ret »

'N Aotrou Gernevez a lare
Da vestr al lestr hag a neuze:

« Mestr bras al lestr, din o leret
Deus p'lec'h et aet ha p'lec'h ec'h et ?

- Deus douar Sant Yann e teuan
D'an Douar Nevez me ec'h an

- Deus douar Sant Yann pa n'oc'h deut
Petra nevez ho peus klevet ?

- N'em eus klevet netra nevez
Met gwilioudet Mari Polle

Met gwilioudet Mari Polle
Da damall d'an Aotrou Gernevez

- Ma c'haset d'an douar Sant Yann feteiz
Me baeo ho peach douar nevez »

En douar Sant Yann p'en eo diskennet (3)
De di ar Polle eñ a zo aet

« Bonjour deoc'h Mari ar Polle
Gant ho mab bihan 'n ho kostez

- Ma mab lec'h an en em c'hostez
Zo hoc'h hini, Aotrou Gernevez

- Mari Polle, sav alese
Me vefomp eureujet feteiz

Ma vefomp eureujet feteiz
Me ho krey Itron a Gernevez »



Le sujet

Le Seigneur de Gernevez envoie un navire comme présent au Roi ; mais son fils, qui commande le bateau, ne veut pas s'éloigner de son pays, Saint-Jean, et de sa Marie bien-aimée

Il tombe à la mer, parvient à atteindre des rochers, sur lesquels il attend trois jours avant d'être recueilli par un autre navire. Il demande au capitaine d'où il vient - de Saint-Jean - et ce qu'il s'y passe de nouveau - Marie Pollé a accouché, et on accuse le Seigneur de Gernevez

Il offre au capitaine le prix de son voyage pour qu'il le ramène à Saint-Jean. A peine débarqué, il court chez Marie, qui lui présente l'enfant, en lui disant qu'il en est le père

"Marie Pollé, lève-toi, que nous soyons mariés aujourd'hui ; je ferai de toi la Dame de Gernevez"

(1) Un des matelots du bord lui parle ainsi

(2) Dans certains endroits, fortunet signifie marié, établi au-dehors du toit paternel

(3) L'ancien manoir de Saint-Jean, converti en ferme avec une petite chapelle, se voit encore aujourd'hui sur la route de Plouezal, près de Pontrieux

Voir une autre version de ce gwerz de M. Anatole Le Bras - Annales de Bretagne, n° du 1er nov. 1892


Source

"Kanaouennoù Pobl", chansons recueillies par Alfred Bourgeois dans la deuxième moitié du XIXème siècle ; le recueil a été publié en 1959 à Paris (Ce gwerz a été recueilli à Pontrieux, en août 1890)